C I.II.III.IV. A
Type
ARCHIVES
Titre(s)
Banque d'Outremer, rue de Namur 48, Bruxelles (1_BRUNFJU-BRUJU-P-1909.01)
Accès à la consultation
Accès complet, Autorisé
Période chronologique couverte
1909 - 1920
Zone géographique
Domaine thématique
06-architecture fiscale et financière
Producteur
Période chronologique couverte
1909 - 1920
Description
Bâtiment classé en date du 05/07/2001 11-13, 13A me de Bréderode, 14 me Thérésienne Cet imposant immeuble de bureaux fut conçu en deux phases par l'architecte Jules Brunfaut pour la Banque d'Outremer : la partie à laquelle on accède par Ie 13 de la rue Bréderode en 1909 ; Ie prolongement de celle-ci jusqu'à I'angle de la me Thérésienne et jusqu'au n° 14 de cette dernière en 1919-1920. Les façades de trois niveaux sur caves hautes et sous toiture mansardée sont en pierre de taille blanche et granit poli pour Ie soubassement à refends, les portails, les colonnes et les pilastres. La partie la plus ancienne s'articule autour d'une large travée en ressaut couronnée par un fronton, encadrée de deux paires de pilastres corinthiens aux étages et percée, au rez-de-chaussée, d'une porte monumentale en fer forgé à encadrement cintré. A droite de cette porte, se lit la signature de l'architecte. On remarquera que les fenêtres des étages supérieurs sont devancées chacune en leur milieu par une colonne en granit poli à chapiteau toscan. Cette disposition caractéristique n'a pas été reprise lors de l'agrandissement du bâtiment vers la rue Thérésienne, sauf pour la grande fenêtre surmontant l'entrée à l'angle coupé de I'immeuble, 13A me Bréderode, cette seconde entrée monumentale reprenant Ie dispositif de la première déjà décrite. Intérieur Passé la porte monumentale du 13 me Bréderode, on accède par un escalier en marbre blanc au rez-de-chaussée. Du vaste hall au sol couvert de mosaïques partent les couloirs menant aux différents bureaux selon un tracé repris à chaque étage. Ces couloirs, aux pavements de mosaïques à motifs de grecques pour les bordures, sont scandés par des pilastres en marbre gris, matériau également utilisé pour les lambris des murs. Toutes les portes en chêne verni des bureaux sont doubles. Du même hall, on accède aux étages supérieurs par un large escalier tournant en marbre blanc à volées doubles disposées de part et d'autre d'une sorte d'abside, précédée à chaque étage de deux arcades en plein cintre supportées par des colonnes en granit poli, et dont Ie mur est orné au premier étage par une grande peinture murale al1égorique de Constant Montald. Les rampes des escaliers sont en fer forgé à motifs de rinceaux et de volutes feuillagées. Le second escalier monumental, situé dans l'axe de l'angle coupé de l'immeuble au 13A de la rue Bréderode, présente un dispositif différent. Une première volée double en fer à cheval est suivie d'une deuxième volée droite centrale ; ce dispositif est répété à chaque étage. Les marches, les plinthes et les pilastres de I'escalier sont en marbre gris. Des colonnes en granit rouge poli supportent la structure de l'escalier. La rampe en fer forgé est ornée de volutes. Un troisième escalier circulaire à volées droites est situé au niveau de I'entrée du 14 de la me Thérésienne. De marbre gris, il est d'aspect plus simple. Un imposant ascenseur s'élève en son milieu. Ancien bureau d'Adolphe Stoclet Situé au premier étage dans la partie la plus ancienne de I'immeuble, Ie bureau d'Adolphe Stoclet a été aménagé sinon par l'architecte viennois Josef Hoffmann Iui-même, du moins par un architecte ou un ébéniste de son entourage. La hauteur de la partie du plafond située du côté des deux portes d'entrée du bureau a été réduite, créant un effet d'intimité renforcé par la présence de deux lampes incluses dans Ie plafond et diffusant un éclairage doux. La partie du mur rattrapant la hauteur primitive du plafond est ornée de cannelures. Des motifs de fleurs stylisées, inscrits dans un losange incurvé et un ovale de perles, ornent la partie haute du plafond. Sur les murs latéraux sont disposées des bibliothèques encastrées dont les portes sont vitrées. Elles intègrent, se faisant face, deux meubles bas à portes courbes surmontés chacun d'un miroir. Entre les deux portes d'entrée du bureau et entre les deux fenêtres, deux paires de meubles également encastrés présentent dans leur partie supérieure des niches éclairées par de petites lampes. L'ensemble de ce mobilier est en bois précieux. Le sol est couvert d'un parquet. Il faut encore signaler la présence d'éléments de vitraux à motifs floraux stylisés. Rue de Namur 48-52 Ce bâtiment fut élevé en 1916, également sur des plans de l'architecte Jules Brunfaut, intégrant une partie du rez-de-chaussée qu'il avait dessiné dès 1912 pour la banque d'Outremer fondée à cet endroit en 1889. La façade coudée de style néo-Renaissance est en pierre d'Euville. Le rez-de-chaussée forme une sorte de portique rythmé par des piliers à refends accostés de colonnes toscanes portant un entablement « classique » orné de guirlandes feuillagées. A I'origine, des grilles en fer forgé fermaient les ouvertures. Au milieu de la façade, un pilastre à refends est orné d'un emblème de la banque et d'un médaillon allégorique. La façade est percée de fenêtres rectangulaires à encadrement mouluré et entablement sur consoles aux premier et second étages. Un tympan cintré orné d'un disque surmonte celles du premier étage uniquement. Au-dessus d'une large corniche denticulée à modillons, trois piédestaux surmontés d'un obélisque sont les seules parties conservées de la balustrade attique d'origine. Intérieur Le rez-de-chaussée conserve un certain nombre d'éléments d'origine et, en particulier, Ie sol de mosaïques, des colonnes à base de cuivre orné en leur milieu d'un anneau du même métal portant un motif d'inspiration africaine, des pilastres, des arcades en marbre gris et autres supports, ainsi que Ie plafond dont Ie pourtour est décoré de denticuIes. A noter encore, la présence de l'encadrement et de l'imposte d'une ancienne double porte en bois. Description issue de l'Arrêté du gouvernement de la région Bruxelles-Capitale http://doc.patrimoine.brussels/REGISTRE/AG/025_016.pdf Consulté le 09/04/2020
Nature du projet
07-transformation et extension
04-nouvelle construction et création
Typologie Archives
Documents graphiques
Localisation des archives
Ixelles